LES THERMES

 

deux édifices encore enfouis

Les thermes de Drevant sont un des trois éléments principaux qui constituent le Site archéologique de Drevant. Ces thermes se composent de deux édifices, l’un dédié aux hommes, l’autre aux femmes.


Les vestiges de ces deux bâtiments sont enfouis. Celui des hommes se trouve sous l’école communale, l’autre réservé aux femmes se trouve sous la pelouse adjacente au théâtre.


C’est l’ingénieur archéologue Hazé qui a effectué les relevés à partir de fouilles exécutées en 1834. Ses travaux sont déposés aux Archives Départementales. Fautes de moyens, les vestiges ont été recouverts de terre meuble pour en assurer la conservation dans l’attente d’une reprise de mise au jour.


Le CFAC a chargé en 2005 l’architecte archéologue Jean-Claude Golvin de réaliser à partir des relevés de Hazé une étude sous forme de vue aérienne de ces thermes. Une reproduction de l'aquarelle originale a été offerte par l’Association à la Commune de Drevant. Elle se trouve sur le panneau proche de l’entrée du théâtre. Les visiteurs peuvent ainsi mieux imaginer une représentation physique du secteur en cette période gallo-romaine.

Épingle

Plan de Hazé des thermes des hommes

Plan de Hazé de la zone archéologique

Fibule et épingle

Pieds en bronze trouvés près des thermes par Hazé

Plan de Hazé des thermes des femmes

Reconstitution des thermes par J.C. Golvin sur la base des relevés de Hazé (1834)

Cette reconstitution est un don de l’Association CFAC à la Commune. Elle est visible à l’entrée du théâtre ou dans l’exposition estivale «Derventum, vicus gallicus», rue de l’école.

LES THERMES

Extraits des dessins de Hazé